PROVENSOL | CAUCHEMARS
Accueil > Dossiers de JournArles > LE NUCLEAIRE > « AVIGNON MON AMOUR »

A 50 km de Tricastin

« AVIGNON MON AMOUR »

14 - 15 - 16 octobre 2011 un camp à ne pas rater

vendredi 7 octobre 2011, par Forum Civique Européen

Camp « Avignon mon amour », pour imaginer un monde sans nucléaire.
Le 14-15-16 octobre 2011 au parc de l’abbaye Saint-Ruf à Avignon.
Journarles diffuse l’appel communiqué par un groupe de citoyens et citoyennes.

ÉTATS DES LIEUX

Les rives du Rhône et plus largement la Provence, sont parmi les territoires les plus nucléarisés de France : le complexe du Tricastin (EDF et Areva) à Bollène et Saint-Paul les 3 chateaux ; le site de Marcoule (CEA, Areva, EDF) à Bagnols-sur-Cèze où l’on fabrique le Mox (assemblage de plutonium et d’uranium) en service à Fukushima et dans certaines centrales françaises ; les 19 installations nucléaires (CEA, Areva) du site de Cadarache - au nord d’Aix en Provence – le coûteux projet de recherche ITER ; enfin l’arsenal de missiles balistiques à Toulon.

MAIS TOUT EST SOUS CONTRÔLE NOUS DIT-ON !

Pourtant, les fréquents « incidents » (comme celui de Marcoule du 12 septembre dernier), et les accidents plus dévastateurs, nous le rappellent avec effroi, on ne contrôle pas un feu qui ne s’éteint jamais. Vu d’ici, il nous apparaît incontournable d’informer sur cette filière, qui depuis sa naissance est d’ailleurs subordonnée aux besoins militaires.

Aussi, avons nous fait appel à des personnes aussi différentes que : cinéaste, physicien, anthropologue, philosophe, comédien, musicien, journaliste, ingénieur, militant, retraité, chômeur… en vue de rassembler et de travailler une information, confisquée à l’ensemble de la population.

D’où vient l’uranium qui fissionne dans les réacteurs ? Où vont les déchets qu’on ne veut pas voir sur nos territoires, que deviennent-ils ? Quelles sont les conséquences des faibles doses radioactives sur la santé ? À quoi s’exposent les ouvriers du nucléaire ? Quels sont les liens entre le nucléaire civil et militaire ? …

AUTANT DE QUESTIONS, AUXQUELLES LE LOBBY NUCLÉAIRE IMPOSE LA LOI DU SILENCE.

Bien décidés à mettre les pieds dans le plat de ces boues radioactives, nous décrétons Avignon capitale de l’atome, et demandons l’arrêt immédiat de la destruction atomique civile et militaire.

JPEG - 101.5 ko

QUI SOMMES - NOUS ?

Des personnes physiques, collectifs, associations, militants (e) s ou non, qui ont à cœur de faire partager leurs interrogations, leurs doutes et leurs envies. Nous avons choisit de faire vivre ces interrogations sur la place publique !
C’est pourquoi les 14, 15, 16 octobre à Avignon, nous occuperons le parc de l’Abbaye Saint-RUF pour y établir le camp AVIGNON MON AMOUR afin d’imaginer ensemble un monde sans nucléaire.

Au programme : Causeries, exposés savants, projections, écoutes radiophoniques, ateliers pratiques, jeux, librairie ambulante, infokiosk, assemblées et actions… sans oublier la cantine populaire !

BLOG (INFOS DETAILLES ET MISES A JOUR) : avignonmonamour.wordpress.com

Contact : avignonmonamour@riseup.net

ALERTE A BABYLON

Les films à ne pas rater au Cinéma Utopia à Avignon au sujet de la filière nucléaire.

JPEG - 54.2 ko

Répondre à cet article

JournArles | Ecrivez-nous | Maison de la vie associative, Boulevard des Lices, 13200 Arles
SPIP | | Suivre la vie du site RSS 2.0
Valid XHTML 1.0 Transitional